Skip to navigationSkip to content

YOTTA : producteur de vidéos et d’eau chaude

Retour à la page blog

YOTTA : producteur de vidéos et d’eau chaude

Scroll down
yotta entreprise à mission

Vous le savez certainement, YOTTA est devenue une entreprise à mission depuis fin 2021. Nous avons publié notre raison d’être et les objectifs qui y sont liés. En interne, nous définissons une feuille de route, avec des actions concrètes pour parvenir à ces objectifs. Les voici en détail.

Présentation de nos objectifs d’entreprise à mission 

 

Proposer de la communication durable

Chez YOTTA, nous souhaitons accorder nos valeurs, qui sont également celles de l’équipe, aux manières de produire des vidéos. Nous offrons à nos clients une communication responsable, aussi bien sur le plan environnemental que sociétal. Pour cela, nous avons pris la décision de réduire les dépenses énergétiques liées à la production, mais également de diminuer la consommation de ressources. On vous explique tout ça. 

 

  • Réduire les dépenses énergétiques de la production

Le principal poste de dépense énergétique de la production de films d’animation est le calcul informatique lié aux images. Comme il est impossible de s’en passer complètement pour le moment, nous travaillons avec un partenaire, Tresorio. Il se charge de récupérer 100 % de la chaleur émise lors de la production des images. Elle est ensuite utilisée pour chauffer de l’eau. Celle-ci ne sert pas à nous couler des bains chauds (on ne prend que des douches), mais à alimenter des hôpitaux, des usines ou même des logements sociaux. Si cela vous intrigue, nous vous proposons d’en apprendre plus sur le sujet grâce à cette vidéo.  

Même si nous faisons beaucoup d'efforts pour réduire nos émissions de carbone, il n’est pas encore possible d’atteindre le « zéro carbone ». Nous compensons donc nos (faibles) émissions grâce aux programmes d’Action Carbone de la fondation Goodplanet et ceux de Greenly. 

 

  • Réduire la consommation des ressources

Pour proposer une communication durable, nous avons également décidé de minimiser notre consommation de ressources informatiques et matérielles

Tout d’abord, nous limitons nos achats d’équipements électriques et électroniques à nos besoins réels. Ici, il n’y a jamais d’achats compulsifs ni de frénésie d’achat lors du Black Friday. Nous privilégions le matériel reconditionné et durable (ordinateurs, téléphones, tablettes…). Nous avons également établi une politique d’achats responsables avec des critères environnementaux. Nous n’avons pas toujours le dernier modèle d’ordinateur, mais nous survivons très bien comme ça !

Du côté de notre consommation numérique, nous optimisons le stockage de nos fichiers en les compressant au maximum et en les archivant en physique et en interne. Nos signatures d’e-mails sont allégées (sans image ou avec une image en basse définition), nos boîtes mail et nos espaces de stockage sont partagés afin de ne pas multiplier les émissions. Nos collaborateurs sont sensibilisés aux bonnes pratiques du numérique responsable

Enfin, nous appliquons un certain nombre d'éco-gestes numériques. En voici quelques exemples : 

  • Écoperformance de la page d’accueil du site internet ;
  • Hébergeurs web responsables ;
  • Imprimeurs responsables ;
  • Télétravail ;
  • Utilisation de papier recyclé ;
  • Valorisation de déchets électroniques. 

Tous ces points nous permettent d’avoir une consommation la plus faible possible dans notre entreprise. Nous pensons que de petits gestes additionnés peuvent faire une grande différence.

Soutenir les structures à impact positif

 

Depuis plus de 3 ans, YOTTA s’engage auprès d’organisations qui portent des projets à impact positif, bénéfiques pour la société. Celles-ci n’ont pas toujours les moyens de financer une communication de qualité. Pour ces raisons, nous mettons en place des actions concrètes.

 

  • Offrir du mécénat de compétences

Pour les structures qui ne peuvent pas accéder à la communication vidéo, nous mettons en place du mécénat de compétences. Pour cela, nous mettons à leur disposition nos ressources (collaborateurs et compétences techniques) pour les aider dans leurs actions d’intérêt général. Concrètement, nous proposons donc du temps de travail pour les accompagner dans leur communication. 

Il s’agit d’une des mesures phares et des plus emblématiques de notre démarche. Elle nous permet d’agir concrètement en accord avec nos valeurs. Cela donne du sens à notre travail. 

 

  • Participer au financement des projets qui nous tiennent à cœur

Nous nous engageons à continuer à financer des projets qui nous tiennent à cœur de deux façons : 

  • En versant 1 % de notre chiffre d’affaires annuel à 1 % for the planet France. Cette organisation se charge de son côté d’identifier les projets environnementaux les plus intéressants dans le monde. Elle leur verse alors notre participation. 
  • En offrant, chaque mois 1 % supplémentaire de notre chiffre d’affaires à une structure que nous sélectionnons pour son impact positif.
  •  Engager nos clients à nos côtés

Il est important pour nous que nos clients aient la possibilité de s’engager à nos côtés. À la fin de chaque projet, nous leur proposons donc d’offrir un bon de réduction à un porteur de projet social, culturel ou environnemental qu’ils ont choisi. 

Nous leur proposons également de verser 1 % supplémentaire du montant total de leurs projets à une des structures à impact positif. Nous en mettons une en avant chaque mois. 

 

Sensibiliser aux sujets environnementaux et sociaux

Transmettre fait également partie des valeurs essentielles et intrinsèques de YOTTA. Nous voulons faire bouger les lignes du monde de la communication, mais aussi fédérer de manière plus large.

Pour cela, nous mettons en œuvre un programme au sein de notre feuille de route :

  • Organiser des événements de rencontre entre les secteurs de l’image et du numérique responsable.
  • Créer des programmes de formation de nos parties prenantes aux sujets environnementaux.
  • Réaliser de la pédagogie sur nos réseaux.

Vous connaissez désormais notre raison d’être ainsi que les objectifs qui y sont liés. Ils sont ambitieux, mais nous croyons sincèrement que le secteur de la communication peut lui aussi agir en faveur de la transition énergétique.