Skip to navigationSkip to content

La Digital Cleanup Day, qu'est-ce que c'est ? 🧹

Retour à la page blog

La Digital Cleanup Day, qu'est-ce que c'est ? 🧹

Scroll down

Nous en avions parlé il y a quelques mois sur nos réseaux, le 18 mars 2023 c’était la Digital Cleanup Day (en français, journée du nettoyage en ligne) !

En quelques mots, la Digital Cleanup Day nous invite à prendre conscience de nos habitudes en ligne et à adopter des comportements plus responsables pour minimiser notre impact sur l'environnement.

🏠 Tout comme nous nettoyons nos maisons et nos espaces physiques, il est tout aussi crucial de nettoyer notre présence numérique et de prendre des mesures pour réduire notre empreinte carbone numérique.

L’impact du numérique 📲

Alors que nous vivons à une époque où la technologie, la dématérialisation et le numérique sont omniprésents dans nos vies, il est essentiel (avant même d’agir ou de donner des pistes d’actions) d’en savoir un peu plus sur le numérique, sa part dans les émissions globales, et ses principaux postes d’émissions.

🌍 La part du numérique dans les émissions carbone (en France et dans le monde)

Le numérique joue un rôle significatif dans les émissions de carbone à la fois en France et dans le monde. Pour cause : l'expansion rapide des technologies numériques, telles que le cloud, les datacenters, les réseaux de télécommunications, etc. Ce qui a entraîné une forte augmentation de la consommation d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre ces dernières années.

  • En France :

Le numérique représente une part croissante des émissions de carbone. Selon une étude réalisée par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) en 2022, le secteur du numérique était responsable d'environ 2 à 3 % des émissions de gaz à effet de serre en France. Cela inclut la consommation d'énergie des équipements numériques, ainsi que les infrastructures nécessaires pour les faire fonctionner.

  • Au niveau mondial :

La part du numérique dans les émissions de carbone est également significative. Selon une étude publiée par le think tank The Shift Project en 2019, le numérique était responsable d'environ 4 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Cette part devrait continuer à augmenter à mesure que l'utilisation des technologies numériques se généralise dans le monde entier.

🏭 La fabrication des équipements, le plus gros poste d’émissions

La production des équipements informatiques nécessite une importante quantité d’énergie pour transformer les matières premières en produits finis. De plus, les processus de fabrication génèrent des déchets toxiques qui nécessitent une gestion spécifique et coûteuse.

Source : inoxia.com

Pour réduire cet impact, il est donc essentiel de mettre en place des pratiques plus responsables et durables tout au long du cycle de vie des équipements, de la fabrication à la fin de vie.

Le principal levier en France pour réduire les gaz à effet de serre du numérique serait de limiter la fabrication des terminaux, puisque cela génère 76 % des émissions de gaz à effet de serre.

Un article de Green IT explique même que pour émettre autant de CO2 que la fabrication de son MacBookPro, il faudrait l’utiliser pendant 82 à 104 années en France. Alors, qu’en moyenne les particuliers changent d’ordinateurs tous les 4 à 5 ans (source : cabinet WiPro Product Strategy and Services).

Vous ne voyez pas le lien entre le tri des données en ligne et la fabrication des équipements ?

Le voici : Chaque donnée stockée consomme de l’énergie, qu’il s’agisse de l’énergie nécessaire à son stockage sur le serveur ou à sa synchronisation sur les différents terminaux. Et plus vous gardez ces données volumineuses, plus celles-ci consommeront de l’énergie.

Ainsi… La suppression de données peut contribuer à prolonger la durée de vie de son terminal en libérant de l’espace de stockage. Et donc limiter la surfabrication de terminaux (et au passage réduire son empreinte environnementale, oui, juste ça).

💡 Vous avez compris l’intérêt de cette journée ?

Allez, voici une synthèse :

  • Prendre conscience de l’impact environnemental du numérique
  • Avoir une action concrète sur mes émissions carbone en agissant collectivement
  • Prolonger la durée de vie de mon matériel informatique (👉 pratique quand on sait que la fabrication des terminaux pollue plus que la consommation d’énergie).

Comment et où trier ses données ?

Il s'agit d'un processus de réévaluation de nos pratiques numériques, de la gestion de nos données et de la réduction de notre consommation d'énergie numérique.

Le mouvement Digital Cleanup Day - France propose 4 espaces où trier vos données :

1️⃣ Les données stockées sur ordinateur ou sur le cloud (photos, vidéos, documents perso)

  • Nettoyer les fichiers temporaires avec BleachBit
  • Identifier les fichiers qui vous sont réellement utiles et créer votre méthode de tri
  • Trier les photos, les vidéos et les fichiers audios

2️⃣ Les boîtes mail

  • Trier ses e-mails en utilisant des filtres ("newsletter", "noreply", etc.)
  • Vider votre corbeille
  • Se désabonner des newsletters que vous ne lisez plus. En bas de chaque newsletter, vous trouverez un lien "Unsubscribe" ou "Désabonnez-vous". Et s’il n’y est pas, on vous conseille de contacter l’entreprise en question car elle ne respecte pas le RGPD !

3️⃣ Les téléphones portables et tablettes

  • Trier et supprimer les applications inutilisées : certains logiciels permettent d’identifier des apps inutilisées
  • Supprimer les fichiers dont vous n’avez pas besoin parmi les photos, vidéos, documents, audios, etc.
  • Trier et supprimer vos historiques de conversations. Vous pouvez même programmer une suppression des anciens messages au bout de 30 jours, au bout de 500 messages, etc.

4️⃣ Les réseaux sociaux

  • Supprimez vos anciennes publications
  • Triez vos groupes, messages et abonnements
  • Trier et supprimer les fichiers multimédias (photos et vidéos) : notamment avec Whatsapp qui enregistre par défaut tous les fichiers photos sur vos téléphones
  • Bloquer la lecture automatique des vidéos

Synthèse 👀

La Digital CleanUp Day, est une occasion de réfléchir à notre utilisation de la technologie et d'apporter des changements progressifs pour un monde numérique plus durable.

Chaque petit geste compte et contribue à préserver notre environnement pour les générations futures.

✊ En ce jour spécial, engageons-nous, nous et nos proches, à se renseigner, et dans l’idéal à faire un tri dans nos données stockées pour faire de cette journée une action régulière tout au long de l'année.

🔔 NB : Cette journée peut se faire n’importe quand dans l’année ! On en parle beaucoup le 18 mars, mais c’est pour qu’elle soit relayée et que l’on agisse tous ensemble pour débuter.

Vous voulez apprendre à communiquer sur votre projet de manière plus éthique ? Ou simplement vous informer sur les pratiques marketing responsables ? ➡️ Abonnez-vous à IMPACT, la newsletter pour une communication plus durable ! Avec IMPACT, on vous fait des retours d’expériences de nos actions (qui ont marché, ou non) ! Pas de sources frauduleuses. On y parle engagements concrets, communication éthique et à impact !

Si cet article sur les nouvelles pratiques plus éthiques du marketing vous a plu, celui sur les textes de loi qui commencent à cadrer la RSE devrait vous intéresser !

Ressources :

🛠️ Le site du Digital Cleanup Day met à disposition de nombreuses ressources et guides pour organiser votre propre Digital CleanUp : http://bit.ly/3Fz7lBo.